Destinée : qui es-tu ?

 

La vie n'est pas ce que l'on croit

Cruel destin qu'as-tu fait de moi?

Dans les hautes herbes de la Vérité

S'est dressé le marteau de la cruauté

 

Pensées inachevées

Pour de ses raisons évoluer

Cherche encore et toujours

Ce qui motive l'amour

 

L'élan de mes pensées

N'a d'autres bras

Que mes tendres années

Qui ont cimenté mes draps

 

Toi petit être dans ton orgueil,

Tu as oublié

Ces souffrances pensées

Qui gâchaient notre deuil

 

Plus rien dorénavant

Ne sera comme avant

Mais mon coeur

S'ouvre pour toujours sans peur

 

Le temps précieux qui perdure

N'est autre que l'horloge narguant

D'un passé, présent et futur

Qui avance inlassablement

 

Jetez-moi les dés

De ces instants

Qui tuent la réalité

Pour défaire les sentiments

 

Voici cette nouvelle année

Qui accuse sans sommation

Des êtres sensibles à jamais

De ces sens en accusation

 

Quand cesseront ces méandres

Qui m'emmènent dans les affres sacrées

Les plus profondes des mondes imagés

Enfin la paix sera dans mes cendres

26 janvier (19)